coda 64 Grison enténébré je suis toujours en deuil

in Camille Abaclar je suis le ténébreux

Nicolas Graner ACROSTICHE

EL ACROSTICHADO

Grison enténébré je suis toujours en deuil
Et prince d’Aquitaine en ma tour qui tomba
Repérant mon  étoile, ainsi qu’un leitmotiv
Au luth mélancolique orné d’un soleil noir

Rappelé dans ma  nuit, toi qui m’as consolé
Donne-moi Pausilippe et le flot tyrrhénien
Des lys réconfortants pour un coeur désolé
Et la vigne où le pampre à la rose se fond

Ne suis-je pas Amour, Phébus riant, girond?
Es-tu rouge, mon front, de ce royal baiser?
Rêvais-je dans la grotte où la sirène alla?

Vainqueur j’ai déjà pu l’Achéron traverser
Appelant tout à tour, sur la lyre d’Orphée
La sainte soupirante et la fée au cri long

 » Les premières lettres de chaque vers forment le nom  » Gérard de Nerval « , les dernières lettres forment le même nom à l’envers. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *