Notice du descriptif formel

– (voir aussi Pause 1)

a – Pour la commodité de la description, j’admets que les dispositions (formules) de rimes séparent entièrement les quatrains (vers 1 à 4 ; vers 5 à 8) d’une part, les tercets (vers 9 à 11; vers 12 à 14) de l’autre. (Les exceptions sont rares).

b – Je note la première rime rencontrée par a, la deuxième par b. Si de nouvelles rimes apparaissent dans le deuxième quatrain, elles sont notées a’, b’.

c – J’énumère en premier les formules à deux rimes; puis celles à trois rimes; enfin celles à quatre rimes.

d – Dans toutes ces formules les quatrains ont une identité autonome: aucun vers n’y reste sans rime.

Les formules de rimes des quatrains.

Sur deux rimes

Q1 aabb aabb
Q2 aabb abab
Q3 aabb abba
Q4 aabb baab
Q5 aabb baba
Q6 aabb bbaa
Q7 abab aabb
Q8 abab abab
Q9 abab abba
Q10 abab baab
Q11 abab baba
Q12 abab bbaa
Q13 abba aabb
Q14 abba abab
Q15 abba abba
Q16 abba baab
Q17 abba baba
Q18 abba bbaa

Sur trois rimes

Q19 aabb aab’b’
Q20 aabb ab’ab’
Q21 aabb ab’b’a
Q22 aabb bba’a’
Q23 aabb ba’ba’
Q24 aabb ba’a’b
Q25 aabb a’bba’
Q26 aabb a’ba’b
Q27 aabb a’a’bb
Q28 aabb b’aab
Q29 aabb b’ab’a
Q30 aabb b’b’aa
Q31 abab aab’b’
Q32 abab ab’ab’
Q33 abab ab’b’a
Q34 abab bba’a’
Q35 abab ba’ba’
Q36 abab ba’a’b
Q37 abab a’bba’
Q38 abab a’ba’b
Q39 abab a’a’bb
Q40 abab b’aab’
Q41 abab b’ab’a
Q42 abab b’b’aa
Q43 abba aab’b’
Q44 abba ab’ab’
Q45 abba ab’b’a
Q46 abba bba’a’
Q47 abba ba’ba’
Q48 abba ba’a’b
Q49 abba a’bba’
Q50 abba a’ba’b
Q51 abba a’a’bb
Q52 abba b’aab’
Q53 abba b’ab’a
Q54 abba b’b’aa

Sur quatre rimes

Q55 aabb a’a’b’b’
Q56 aabb a’b’a’b’
Q57 aabb a’b’b’a’
Q58 abab a’a’b’b’
Q59 abab a’b’a’b’
Q60 abab a’b’b’a’
Q61 abba a’a’b’b’
Q62 abba a’b’a’b’
Q63 abba a’b’b’a’

Si le premier quatrain est monorime (aaaa) ou si les quatrains ne sont pas autonomes, la séquence des rimes de l’octave est notée entièrement.

Les formules de rimes des tercets

T1 ccc ccc
T2 ccd cdd
T3 ccc dcd
T4 ccc ddc
T5 ccc ddd
T6 ccd ccd
T7 ccd cdc
T8 ccd cdd
T9 ccd dcc
T10 ccd dcd
T11 ccd ddc
T12 ccd ddd
T13 cc dd ee
T14 ccd ede
T15 ccd eed
T16 cdc ccd
T17 cdc cdc
T18 cdc cdd
T19 cdc dcc
T20 cdc dcd
T21 cdc ddc
T22 cdc ddd
T23 cdc dee
T24 cdc ede
T25 cdc eed
T26 cdd ccc
T27 cdd ccd
T28 cdd cdc
T29 cdd cdd
T30 cdd cee
T31 cdd dcc
T32 cdd dcd
T33 cdd ddc
T34 cdd ece
T35 cdd eec
T36 cde cde
T37 cde ced
T38 cde dce
T39 cde dec
T40 cde ecd
T41 cde edc

Si certains vers n’ont pas de rime, ils sont notés x, y, z, …, et la séquence des rimes des tercets est notée en entier.

Si les vers ne sont pas rimés, on notera

bl

s’ils le sont d’une manière trop irrégulière, on notera

r.irr

Les sonnets en prose sont notés

pr

Reprise de rimes

Les rimes des tercets sont ordinairement distinctes de celles des quatrains. S’il y a reprise dans les tercets d’une rime des quatrains, cela est signalé. Exemple

c=a

Jeu sur le sexe des rimes

dans quelques cas on rencontre un jeu associant à une rime masculine x la rime féminine qui lui correspond. On note

x* la rime féminine associée à x

Les mètres

mono vers d’une seule syllabe

2s

3s

4s

5s

6s

7s

octo vers de 8 syllabes

9s

déca vers de 10 syllabes avec la césure classique

tara taratantara; vers de 10 syllabes avec césure en position 5

10s vers de 10 syllabes non césurés classiquement

11s

12s vers de 12 syllabes non césurés classiquement. Les alexandrins ne sont pas signalés

13s

14s

15s

16s

Si le sonnet utilise plusieurs types de vers on note le mètre dominant (silencieusement s’il s’agit d’alexandrins) et on indique les vers ayant un autre décompte

Cas particulier:

bdn (boule de neige) : utilisé pour les sonnets où les longueurs de vers croissent ou décroissent de manière systématique d’un vers à l’autre

m.irr indique qu’aucune disposition régulière des mètres n’est assurée

vers libres

non comptés, non rimés

vL

Les dispositions strophiques

La répartition ordinaire des strophes, non signalée est 4+4+3+3. Les dispositions différentes sont indiquées.

Les strophes sont généralement séparées. On note

sns

les sonnets à strophes non séparées.

Longueur du sonnet

Le nombre ordinaire de vers est 14. S’il y en a plus, ou moins, on le note. Par exemple:

15v sonnet de quinze vers

Le sonnet shakespearo-mallarméen

shmall désigne les sonnets à disposition 4+4+4+2 et à formule de rimes

abab cdcd efef gg

variétés particulières

– le ’sonnet renversé’:

s.rev. suivi de la séquence des rimes en commençant par la dernière

– les ’sonnets sur la forme du sonnet’ sont notés

s sur s

– une séquence de sonnets choisis à peu près au hasard, et intitulée ‘le bouquet inutile’

bi

– des imitations du fameux ’sonnet d’Arvers’

arv

– les traductions (principalement, Shakespeare et Pétrarque)

tr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

par Jacques Roubaud