Prions! De ses vertus une vierge parée, — 1824 (4)

Hippolyte Thomas
Sonnets

La prise d’habit

Prions! De ses vertus une vierge parée,
Chaste épouse du Ciel à la paix consacrée,
S’avance, et le front calme, aux pieds de l’éternel,
Prononce avec transport un serment immortel.

Simple fille des champs, par la grâce abreuvée,
Sur un riche avenir ta foi s’est élevée
Sublime est ta prière, ô touchante Israël;
De ses parfums pieux elle embaume le Ciel.

Athée, ah! Loin de moi va traîner ta souffrance,
Laisse-moi le bonheur, laisse-moi l’espérance:
Jusques à tes bienfaits épouvantent mon coeur.

Douce immortalité, que ma jeune pensée
Laisse aux regrets mortels sa dépouille glacée,
Trompe-moi, j’y consens: je chéris mon erreur.

Q27 – T15

‘parée’ et ‘abreuvée’ ne riment pas classiquement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *