Sur la colline — 1846 (4)

Théodore de Banville Les Stalactites

Sonnet sur une dame blonde

Sur la colline
Quand la splendeur
Du ciel en fleur
Au soir décline,

L’air illumine
Ce front rêveur
D’une lueur
Triste et divine.

Dans un bleu ciel
O Gabriel!
Tel tu rayonnes!

Telles encor
Sont les madones
Dans les fonds d’or.

Q15 – T14 – banv – 4s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *