La main sur sa rapière, un grand reître à panache, — 1903 (2)

– Le docteur Henri FischerSonnailles et chansonnailles – Chants et sonnets …

Toiles- Un Roybet

La main sur sa rapière, un grand reître à panache,
De satins chatoyants fièrement s’enharnache.
Soudard, il guerroya des Flandres au Maroc.
Un hanap fait invite à sa moustache en croc.

Un Moine près de lui, glabre et gras sous le froc
Sourit dévotement au flacon de Grenache
Rutilant entre eux deux. Le Moine et le Bravache
Sont frères en Bacchus. Pour mieux humer le broc

Gourmands, dont le gosier du bon vin s’amourache
Tout au fond du cellier sombre, leur soif se cache
Entre les lourds piliers ouvragés à plein roc.

On sent, tant leur regard sur le flacon s’attache
Que l’homme au goupillon et l’homme à la rondache
Vont trinquer vaillamment jusques au chant du coq.

Q4 – T6 – y=x (c=a, d=b)  – sur deux rimes (rares)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *