Rais de soleil ou patte blanche? — 1914 (9)

André Breton in La Phalange
Rais de soleil ou patte blanche?
La main ne glane – on le saurait –
Dans sa chevelure à regret
L’or au gré soudain de la branche

Sans que fuse plus clair son rire
Pâle ou cendré comme l’or blond
Par le cher feuillage selon
L’accompagnement de ta lyre.

Et l’âme, au battement d’une aile
Captive – on croirait – d’un col fin,
Vers l’épaule, sous la tonnelle,

Si la caresse ondule à fin
De charme, ô pur Viélé-Griffin,
Pressent la Pigeon aigrefin!

Q63 – T22  octo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *