Autour du soleil vertical de la pensée — 1936 (3)

Michel SeuphorL’ardente paix

De la personne

Autour du soleil vertical de la pensée
Horizontalement tournoient les quatre vents
Dont trois passions de l’âme et un tempérament:
Les appétits de feu; l’intelligence née

Pour recevoir le jour et voir la Vérité,
A l’eau souple pareille, reine des éléments;
La force d’habitude comme un soubassement
De terre lente où tout s’appuie et qui de blé

Se couvre ou bien d’ivraie, selon les circonstances;
La manière d’être, enfin, accumulant l’ambiance
Qui enveloppe tout d’un air mouvant d’un tel

Et non tel autre. Ainsi notre univers est plein
De rythmes, et si l’ensemble est noble et naturel,
Le personnel concret n’en cède à Couperin.

Q15 – T14 – quelques vers métriquement îrréguliers (césures épiques, par exemple)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *