J’ai votre odeur sur moi — 1998 (1)

Paul-Louis Rossi – in  Sources, (Namur)

La bayadère

J’ai votre odeur sur moi
Violente qui venez me prendre
Dans un sillage chaque fois
Que la nuit se fait attendre

Je vois le buste et l’épaule
A la clarté d’une étoile
Et je ne voudrais plus laver
La main qui vous a touchée

Comme un animal fabuleux
Chaque soir qui désespère
Du désir de la bayadère

Qui ne reconnaît ni l’oeil
Ni la bouche que vient lécher
Votre corps miraculeux

bl – m.irr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *