et figure-toi le long de ce petit mur de vaines — 1998 (17)

Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets

17
le mythe de la caVerne

et figure-toi le long de ce petit mur de vaines
images portant des objets le long de cette route
s’il y avait un écho chaque fois les yeux éblouis
montée rude et escarpée espèce de matière entre le
feu et les prisonniers pareille aux cloisons passe
une route élevée des ombres d’objets qui reflètent
leur apparition pendant le jour le soleil montreur
de marionnettes l’arrache de sa caverne nuit des
corps célestes ce qu’il voyait avec ses illusions et
contempler les eaux ensuite les objets cela il
pourra réfléchir le mur et les statuettes qu’un
valet de charrue dresse dans la caverne lorsqu’à la
fin ce sera le soleil lui-même à sa vraie place habile
à distinguer des animaux de pierre en bois aveuglés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *