coda 65 J’étais un ténébreux – mais tu m’as allumé

in Camille Abaclar Je suis le ténébreux

Elisabeth Chamontin CONTRADICTIONS

EL DESDI – MAIS CHADO

J’étais un ténébreux – mais tu m’as allumé
Prince j’avais ma tour – tu me l’as démolie
Mon ciel resplendissait – tu l’as déconstellé
Et mon soleil brillait – il est plus noir que lie

Je dormais au tombeau – tu m’as ressuscité
Rends-moi le Pausilippe – et je perds l’Italie
Cette fleur me plaisait – mais mon coeur s’est fané
La treille rosissait – la rose s’est salie

J’étais comme l’Amour – je ressemble à Biron
Mon front vermeil luisait – un baiser le gangrène
Dans la grotte on rêvait – on se noie dans la Seine

J’avais vaincu la mort – je plonge en l’Achéron
Eurydice m’aimait – je suis veuf comme Orphée
La sainte soupirait – je fais hurler la fée

GÉMÉRARD DE NERMÉVAL

 » Il s’agit d’un incompatibilité un poil schizophrénique entre hémistiches de gauche et hémistiches de droite, qui respectent (mais librement) les mots du poème initial. A lire à voix haute, les premiers d’une voix innocente et exaltée, les seconds d’un ton sévère et pragmatique. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *