Il y avait une fois un vers de douze pieds — 1958 (7)

– Raymond Queneau – Sonnets Invraisemblables sornettes de sodomites convertis Il y avait une fois un vers de douze pieds Qui se sentait trop seul cherchait un acolyte Il n’alla pas plus loin que le bout de son nez Et trouva le copain qu’il voulait tout de suite Ils firent connaissance et tous deux étonnés […]

Pourquoi nier l’amour ? il existe en ce monde — 1881 (17)

– Cécile Coquerel (C.Ga y) Matin et soir Sonnet Pourquoi nier l’amour ? il existe en ce monde Bienheureux mille fois celui qui l’a trouvé Et qui ressent au cœur cette ivresse profonde D’avoir connu l’amour après l’avoir rêvé. Sur la terre où tout change et s’enfuit comme l’onde, Ce dont on vit le plus, c’est […]

J’avais un serviteur antique, — 1873 (38)

Joseph Autran Les éclaireurs de Guillaume J’avais un serviteur antique, Brave Caleb sur son déclin ; J’avais un jeune domestique Qui se donnait pour orphelin. Etrangers à la politique, Aucun d’eux n’avait l’air malin, De même origine exotique, Tous deux me venaient de Berlin . Ces gens, naïfs comme des pitres, Avaient pourtant l’étrange goût De fureter […]