Spèce ! de palmipède — 1983 (3)

– Jacques Demarcq Derniers sonnets Celle même, miss, taire (semel) Spèce ! de palmipède le coup d’main, raté appelle plus : à l’oued sec ça sexe plie (d’suite) Manche en 2 : d’Oise t’es à cours tôt, ton bled te marque (m’es témoin) eh ! type mol au gîte Descente des Romains nos pères, p’tit qu’un raid et tes […]

Sur un monceau fuyant s’exerce ma chimère. — 1969 (7)

– Joseph Djirian Kaléidoscope L’écume Sur un monceau fuyant s’exerce ma chimère. Calme, calme la mer d’un bleu étourdissant, Teinté par le soleil ; elle brasse le sang ; Et mon âme s’émeut d’un parfum d’éphémère. L’instant ce n’est qu’écume éjectée en dentelles Qui se répand comme l’heur entravé. L’ardeur De s’exalter ainsi que ces flots en […]

J’ai fini de trébucher: adieu les essais — 1947 (5)

– Henri Thomas – Le monde absent Homo faber J’ai fini de trébucher: adieu les essais De l’âge ingrat, je foule allègrement la terre, Je vais, robot sacré, dans ma propre lumière, Ecoutant bourdonner mes rouages secrets. Mon cœur a son déclic, mon sexe est une roue, comme l’eau d’un moulin le sang la fait […]

L’ombre noyait les bois. C’était un soir antique. — 1925 (3)

– Albert Samain Poèmes inachevés Améthyste L’ombre noyait les bois. C’était un soir antique. Les dieux puissants vaincus par le Dieu pathétique Après mille ans d’Olympe avaient quitté la terre, Et la syrinx pleurait dans Tempé solitaire. Sur la mer en émoi, vers l’orient mystique Une aube se levait. Pleins de souffles étranges Les chênes […]

Mon rêve a regardé le très dolent cortège — 1900 (14)

– ? in Le Beffroi Rédempteur Mon rêve a regardé le très dolent cortège Des pauvres sans espoir passer avec lenteur ; J’ai songé, tout ce soir, que j’étais Rédempteur Et que j’aimais d’amour la foule sacrilège. Vers elle j’inclinais mon front libérateur Et j’étais l’Attendu qui bénit et protège ; La douleur se prenait au divin sortilège Et […]

Rien n’est grand qu’avec Dieu; sa pensée est l’essence — 1840 (5)

Auguste Barbier Rimes Héroïques Christophe Colomb Rien n’est grand qu’avec Dieu; sa pensée est l’essence Des nobles actions, des sublimes exploits; Il élargit la tête, et donne la puissance Aux plus frêles humains qui marchent à sa voix: Heureux l’homme qui fonde en lui son espérance, Et qui pour lui s’embarque en une tâche  immense! […]

Italie! Italie! Ah! quel destin perfide — 1821 (4)

– Madame de Staël Oeuvres (tome XVII) Traduction du sonnet de Filicaia sur l’Italie Italie! Italie! Ah! quel destin perfide Te donna la beauté, source de tes malheurs? Ton sein est déchiré par le fer homicide, Tu portes sur ton front l’empreinte des douleurs. Ah! que n’es-tu moins belle, ou que n’es-tu plus forte? Inspire […]

Quand Jésus expiroit, à ses plaintes funèbres, — 1821 (3)

– Madame de Staël Oeuvres (tome XVII) Traduction du sonnet de Minzoni sur la mort de Jésus Christ Quand Jésus expiroit, à ses plaintes funèbres, Le tombeau s’entr’ouvrit, le mont fut ébranlé. Un vieux mort l’entendit dans le sein des ténèbres; Son antique repos tout à coup fut troublé. C’était Adam. Alors, soulevant sa paupière, […]

Ainsi donc ta valeur te fait monter au trône! — 1805 (1)

Michel de Cubières (jeune) Traduction d’un sonnet de Luigi Tardi Imitation Ainsi donc tavaleur te fait monter au trône! Ainsi NAPOLEON que le peuple couronne, Ne doit qu’à ses talens son Empire nouveau: Il est de son pays le guide et le flambeau, Il s’est créé lui-même: ô prodige héroïque! L’histoire, dont la tâche est […]