Son con est sans secret, sa vulve est sans mystère — 1998 (3)

– Luc Etienne in Nicolas Galaud et Pascal Sigoda – L.C. Ingénieur du langage Le sonnet d’Arvers … à revers Son con est sans secret, sa vulve est sans mystère Mais j’ai pris cette nuit, en un moment, son cul. Elle était endormie, aussi j’ai dû me taire Celle à qui je l’ai fait n’en […]

Mon âme a ses dessous, ma vie en est l’émule: — 1987 (9)

Jacques Jouet in une réunion de l’Oulipo La Dissimulation ou Sonnet à une mule dédié aux mânes de Luc Etienne Mon âme a ses dessous, ma vie en est l’émule: Un penchant sans limite en un moment conçu, Le mal est accompli, je le tais, dissimule, Et celle qui l’a fait, l’a fait à son […]

Mais si, mon vieil ami, votre secret mystère — 1970 (8)

– Antoine Pol Croquis : 17 variations sur le sonnet d’Arvers Mais si, mon vieil ami, votre secret mystère Je l’avais deviné quand vous l’aviez conçu. Une femme sait bien l’amour qu’on veut lui taire, J’attendais votre aveu sans que vous l’ayez su. Hélas ! il est trop tard mon cher inaperçu ! Vous méritez un peu de […]

Je ne prends pas ce que je touche — 1966 (6)

– Roland Dubillard Je dirai que je suis tombé Je ne prends pas ce que je touche … Je ne prends pas ce que je touche Mais je suis touché par milliers. Je parle sans manger. Ma bouche a ses pélicans familiers. Mon seul œil a les cils pliés. J’ai deux soleils, mais pour qu’ils […]

Un pavillon dans un jardin à l’abandon, — 1963 (7)

– Henri Thomas Sous le lien du temps Les rêves de la fin Un pavillon dans un jardin à l’abandon, Je voudrais être fol et que l’on m’y laissât Faire discrètement ce qui me semble bon, Et que la mort m’y trouve absent de moi déjà. Aussi brève la vie et d’aussi louche éclat Que […]

La rime est un carcan : je n’en fais pas mystère, — 1957 (5)

– Florilège des Sonnets d’Arvers rénovés et signés des lauréats du Concours de la Muse d’Oc (Georges Poucet) L’énigme d’art vert La rime est un carcan : je n’en fais pas mystère, Un supplice plus dur, dans ce genre, est conçu, Car le sonnet d’Arvers (j’eus préféré me taire) Je dois le pasticher, ne l’ayant jamais […]

Tes yeux m’ont révélé leur secret sans mystère, — 1957 (4)

– Florilège des Sonnets d’Arvers rénovés et signés des lauréats du Concours de la Muse d’Oc (madame Calliot-Bonnat) Tes yeux m’ont révélé leur secret sans mystère, Et ce cruel amour en ton âme conçu. Le mal est sans espoir ! continue à le taire, Mais je préfèrerais n’avoir jamais rien su. Tu passais, près de moi, […]

Toute âme a son secret, l’escargot son mystère — 1955 (5)

– ? in Vie et Langage (août 1955) Toute âme a son secret, l’escargot son mystère Sous les rayons ardents ; lorsque l’herbe a fondu, Pourquoi, d’un air pressé, a-t-il quitté la terre Pour grimper au pylone et rester suspendu ? Des miliers d’escargots au faîte parvenus , En gerbe déployés brillent dans la lumière, «  Ils sont à […]

Quelques dalles de marbre éparses dans un champ — 1946 (5)

– André Rolland de Rèneville La nuit l’esprit Le pays de toujours Quelques dalles de marbre éparses dans un champ Ebauchaient un chemin tendu vers le mystère Que fomentait la rouille immense du couchant. Des animaux buvaient dans un cercueil de pierre. Celui qu’on n’attend plus chassait dans la clairière Sur un cheval de brume […]