Blâmeras-tu, Philis, l’audace de ces vers … — 1832 (2)

– Léger Noël Mes premières amours A Philis Blâmeras-tu, Philis, l’audace de ces vers … Tu peux les lire, au moins, sans que ton front rougisse. Je ne viens point pleurer sur un bien que je perds; Et ton bonheur m’arrache un cruel sacrifice. Quoiqu’en proie à l’amour, et captif dans tes fers, Ne crains […]