Pommiers du 6 avril aux laies de Saint-Germain — 1998 (7)

– Jacques Darras – Petite somme sonnante 68 Pommiers du 6 avril aux laies de Saint-Germain Pommiers pommes rosacées dans les corolles épanes Pommiers pommes de demain cueillies dans les deux mains Pommiers essaims en fleurs où bourdonnent les essaims Pommiers dans le ciel bleu qui chante comme une ruche Pommiers cire liquide limpidité du […]

La Fontaine vient à moi de la marche du distrait — 1998 (6)

– Jacques Darras – Petite somme sonnante 3 La Fontaine vient à moi de la marche du distrait Il me traverse le coprs comme un bois qui s’anime Et que Rimbaud l’Ancien eût traversé d’un trait Poussé par la vision de quelque bleu de Nimes Dont lui aurait dit mot mourant Germain Nouveau A la […]

Pourquoi faut-il qu’en France d’équilibre revenu — 1998 (5)

– Jacques Darras – Petite somme sonnante 2 Pourquoi faut-il qu’en France d’équilibre revenu A la forme sonnetière du fond de tes lointaines Terres nordiques frontalières au galop des vents Béantement ouvertes comme une porte sur ses gonds Qui battrait et le déplacement de l’air assommerait, Tu retrouves d’instinct le lit géographique Qui au milieu […]

Le sonnet, me dis-tu – je mangeais un merlan — 1998 (4)

– Jacques Darras – Petite somme sonnante Soixante-et-onze sonnets I 1 Le sonnet, me dis-tu – je mangeais un merlan Que le menu m’avait décrit comme « en colère » Mais dont l’ire apparente par frayeur s’était tue Devant les saillies marines de la cuisinière – Le sonnet repris-tu – tandis que ton regard Plongeait par la […]

J’aime entre tous pays mon Neuflize NATAL, — 1998 (2)

– Luc Etienne in Nicolas Galaud et Pascal Sigoda – L.C. Ingénieur du langage Le conquérant immobile Bout-rimé. Sujet donné: La paix des champs, sur les rimes des ‘Conquérants » de Heredia J’aime entre tous pays mon Neuflize NATAL, Ses maisons aux murs blancs, ni hautes ni HAUTAINES, Qui n’ont pas vu grandir de fameux CAPITAINES […]

L’escargot que j’avais au temps sec remarqué — 1997 (8)

– Robert Marteau Rites et offrandes (2002) (Attichy, mardi 26 août 1997) L’escargot que j’avais au temps sec remarqué En un même lieu fixé sur la même tige, Voilà qu’il s’est mis en chemin depuis la pluie. Je le vois: il va, il s’arrête, s’alimente D’un fragment végétal qu’il a choisi, qu’il broie, Qu’il incurgite […]

L’église est debout au bord d’un champ de colza — 1997 (7)

– Robert Marteau Rites et offrandes (2002) (Dimanche 13 avril 1997) L’église est debout au bord d’un champ de colza Dont on voit le jaune au gré du vent fluctuer Sans qu’une vague jamais atteigne le bleu Qui descend, hémisphérique, impalpable étoffe Sans reprise, inlassablement faite et défaite, Fabuleuse invention qu’il nous faut connaître Par […]

Je zuiz le ténébreux, le veuf l’inconzolé — 1997 (6)

– Oulipo La Bibliothèque Oulipienne –  vol IV El Dezdichado, ou S/Z Je zuiz le ténébreux, le veuf l’inconzolé Le prinze l’Aquitaine à la tour abolie Ma zeule étoile est morte, et mon luth conztellé Porte le zoleil noir de la mélancolie. Dans la nuit du Tombeau, toi qui m’az conzolé, Rendz –moi le Pauzilippe […]

Madame je ne puis à ton Soleil descendre — 1997 (5)

– Jacques Chessex Douze blasons La fente Madame je ne puis à ton Soleil descendre Sans me représenter ausssitôt ton trépas Bouche en poudre, poussière aussi de tes appas De miel, de lait, de belle chair réduite en cendres Pourtant je vais en toi Madame sans me rendre Au conseil de la Mort qui me […]