Je suis tel riche auquel sa clé bénie — 1995 (9)

– Daniel & Geneviève Bournet Sonnets de Shakespeare Sonnet 52 Je suis tel riche auquel sa clé bénie Ouvre son doux trésor cadenassé, Qu’à tout moment il ne faut qu’il épie Pour émousser l’aigu de volupté. Fêtes sont donc solennelles et rares, Disséminées en la longueur de l’an, Comme pierres de prix maigrement parent, Ou […]

un jour j’eus la révélation de la littérature — 1993 (10)

– William Cliff – Autobiographie – 35 un jour j’eus la révélation de la littérature dans le récit que fait Chateaubriand de son enfance de la terreur qu’il eut devant son père et de sa dure condition d’enfant à Combourg dont la sinistre ambiance le soir avec ce père qui n’arrêtait pas de faire armé […]

Je suis ce fortuné qu’une clé bienheureuse — 1992 (2)

– Jean Malaplate Shakespeare – sonnets 52 Je suis ce fortuné qu’une clé bienheureuse Introduit au trésor caché de son désir, Mais qui retient longtemps son humeur curieuse Pour n’émousser la pointe à son rare désir. Les fêtes sont ainsi rares et solennelles N’étant que peu de jours sur la chaîne de l’an Comme pierres […]

T 0i, Vierge de Feu, Image du Savoir, — 1985 (9)

– Athanase Vantchev de Thracy Toi, vierge de feu, couronne de sonnets 9 SONNET MAGISTRAL T  01, Vierge de Feu, Image du Savoir, O  eil pur de la Clarté que la Clarté ignore, I  nstance suprême du Sang et Suressence du Sort, V  isage de l’Apparence, Figure du Pouvoir, I  nsigne du Ravissement et Corps […]

Amants brûlants d’amour, savants aux pouls glaciaux — 1969 (4)

– Georges Perec – La disparition – Nos chats Amants brûlants d’amour, savants aux pouls glaciaux Nous aimons tout autant dans nos saisons du jour Nos chats puissants mais doux, honorant nos tropots Qui, sans nous, ont trop froid, nonobstant nos amours. Ami du Gai Savoir, ami du doux plaisir Un chat va sans un […]

Mon âme éteint ses lumières — 1933 (10)

– Armand Masson in Felix  Arvers : articles (fonds rondel, RF 21313) à la manière de Paul Valéry Mon âme éteint ses lumières Pour que le silence élude L’amour que, sous mes paupières, A figé la solitude. Et la page est vierge où l’homme Compose et dédicace La prière inefficace Avec l’estampe et la gomme. Comme […]

Le soir violet s’est déployé sur ma fenêtre, — 1929 (2)

– Louis Chadourne – Accords – Le soir violet Le soir violet s’est déployé sur ma fenêtre, Il s’est levé de très loin, – par delà les mers, Avec toute une finalité de non-être, Comme un drapeau vineux sur les horizons clairs. Viens, lève-toi, c’est l’heure. Ô ma vieille torture Et toi, crève, œil sanguinolent […]

Sur un soir transparent comme une porcelaine — 1914 (5)

– Vincent Muselli Les travaux et les jeux Paysage Sur un soir transparent comme une porcelaine L’artiste a dessiné cigognes et pigeons; Entre quatre arbres droits il a tendu la plaine, Et dans l’émail des lacs incrusté l’or des joncs. Des roseaux minces et frêles: un scarabée Y grimpe; un bourdon ronge une feuille à […]

Un son maigre et pluvieux sonne en fausset mes heures, — 1906 (1)

– O.V. de L. Milosz – Les sept solitudes – XVII Un son maigre et pluvieux sonne en fausset mes heures, Coassement – croassement – requiem des portes Aux grands châteaux venteux dont le regard fait peur Tandis que le grand vent glapit des noms de mortes, Ou bruit de vieille pluie aigre sur quelque […]