J’aime entre tous pays mon Neuflize NATAL, — 1998 (2)

– Luc Etienne in Nicolas Galaud et Pascal Sigoda – L.C. Ingénieur du langage Le conquérant immobile Bout-rimé. Sujet donné: La paix des champs, sur les rimes des ‘Conquérants » de Heredia J’aime entre tous pays mon Neuflize NATAL, Ses maisons aux murs blancs, ni hautes ni HAUTAINES, Qui n’ont pas vu grandir de fameux CAPITAINES […]

« Ce pont ne brille point par la grâce friponne — 1953 (3)

– Luc Etienne – Triptykhon – III – IMPORTANCE DES PONTS SUSPENDUS Méditation du Maître de Forges devant un pont suspendu « Ce pont ne brille point par la grâce friponne Il est plus raide encor qu’un pied de tabouret Qu’une verge d’évêque ou qu’un long minaret Sa poignante laideur comme un dard nous harponne Tout […]

Le Gendarme n’a pas la vénusté friponne — 1953 (2)

– Luc Etienne – Triptykhon – II – APOLOGIE DE LA GENDARMERIE Beautés morales et physiques du Gendarme Le Gendarme n’a pas la vénusté friponne De la fille de bar sur son grand tabouret Mais son cœur est plus blanc que le blanc minaret L’Aiguillon du Devoir sans cesse le harponne Son œil intelligent a […]

Ha! ha! c’est du plaisir que vous voulez, friponne — 1953 (1)

– Luc Etienne – Triptykhon –  » Avertissement – Il ne s’agit pas ici de poésie, mais de science. Les sonnets qu’on va lire ont pour unique objet de démontrer la proposition suivante. Théorème: Quatorze rimes absolument quelconques étant données à l’avance dans un ordre déterminé, il est toujours possible d’écrire sur ces rimes un […]

Dans un désert d’Afrique, au milieu d’une flaque, — 1902 (8)

– Leconte de Lisle in Oeuvres diverses Zanzibar Dans un désert d’Afrique, au milieu d’une flaque, Deux makis accouplés ayant fait leur sommier Zanzibar en naquit, d’un noir teinté de laque, Et, sitôt né, grimpa le long d’un grand palmier. Plus tard, maigre, étriqué sous un habit qui plaque, Il roucoula des vers, en singeant […]

Comme eux, faut-il entrer en lice — 1872 (41)

–                La Ligue des poètes Comme eux, faut-il entrer en lice Avec un sabre de carton ? Pour moi ce serait un supplice, Car j’ai de la barbe au menton. Mais, s’il faut boire à ce calice, Moi, vieux disciple de Caton, Je veux, pour punir leur malice, Armer mon bras d’un gros bâton. Guerre aux […]

Allons, frères, debout ! prouvons par cette lice — 1872 (40)

–                La Ligue des poètes Allons, frères, debout ! prouvons par cette lice Que nous ne sommes pas des êtres de carton, Qu’on peut, de mauvais vers, éviter le supplice Au lecteur, sans avoir de la barbe au menton. Pourtant, de la critique, acceptons le calice ; Qu’elle atteigne chacun, Epicure ou Caton. Qu’elle tienne surtout, mais […]

lévitiques, — 1872 (24)

Album zutique – Rimbaud Bouts-Rimés lévitiques, un fauve fessier, matiques, enou grossier, apoplectiques, nassier, mnastiques ux membre d’acier. et peinte en bile, a sébile in, n fruit d’Asie, saisie, ve d’airain. Q8 – T14 – m.irr  – Le début des vers ayant disparu dans le manuscrit, il reste un sonnet réduit à ses ‘sections rimantes’ […]

La mort de mon père est mon plus grand malheur — 1823 (2)

– J.B. Gougé Le rossignol ; nouvelles chansons et poésies diverses (ed.1826) Sonnet-acrostiche, en Bouts Rimés, formant un sens La mort de mon père est mon plus grand malheur Grand Dieu ! combien mon âme à cet arrêt suprême Ose blâmer la Parque en voyant ma douleur Ulcérer mon sujet de ma tristesse extrême. Guide encore […]