J’aime entre tous pays mon Neuflize NATAL, — 1998 (2)

– Luc Etienne in Nicolas Galaud et Pascal Sigoda – L.C. Ingénieur du langage Le conquérant immobile Bout-rimé. Sujet donné: La paix des champs, sur les rimes des ‘Conquérants » de Heredia J’aime entre tous pays mon Neuflize NATAL, Ses maisons aux murs blancs, ni hautes ni HAUTAINES, Qui n’ont pas vu grandir de fameux CAPITAINES […]

Madame je n’ai pas regret, que de vos seins — 1997 (4)

– Jacques Chessex Douze blasons Les seins Madame je n’ai pas regret, que de vos seins Je ne puisse parler sans parler de pelote Mais pomme direz-vous? l’image serait forte Et fraise à leur sommet? Quand je n’ai que dessein De louer leur souplesse à ma paume et le teint Du double globe et de […]

Toute douceur contient une part d’amertume — 1992 (1)

– Jacques Réda Nouveau livre des reconnaissances Au maître Toute douceur contient une part d’amertume Et le moindre abandon penche vers un danger. L’amour seul est parfait mais il est mensonger, Où chaque instant vêcu semble déjà posthume. Et c’est à quoi jamais le coeur ne s’accoutume Faudrait-il pour autant gémir ou s’insurger? Passer, réglant […]

Même quand le silence aura bu mon passage — 1988 (6)

– Michel Vaillant in Dictionnaire de poétique et rhétorique (4ème ed.) Couronne de sonnet : sonnet maître Même quand le silence aura bu mon passage Immolé sur la borne obscure du chemin, Ce nom qui, sans écho, n’aurait plus rien d’humain, Houle incertaine qui s’éloigne du rivage Et que remportent les ténèbres sans partage, Laisse qu’il […]

Quando en vesper blanc s’extourbit lougarou — 1986 (4)

– René Belletto – Loin de Lyon – XLVII sonnets – XLVII Quando en vesper blanc s’extourbit lougarou Et dravant tout sbubu in vivo castrati Barjaque parlamor nonobstant qui est qui Anscrut les stachichi au su des roudoudous, Quando maliss (tendo limass) il vi dermou S’éruminentérut au verso des étri Au persu des foutrons sevré […]

Un brave homme de bègue, assez cu-cultivé, — 1984 (2)

– Boris Vian Cent sonnets Simple histoire de bègue Un brave homme de bègue, assez cu-cultivé, Vivait de son ja-jardinet plein de fleurettes, Plein de ca-calme et de repos, de violettes Et de pi-pissenlits. Rien ne fut arrivé S’il n’eût été go-goberger au pied levé Sa cousine Julie, fille fort coqué-quette, L’emmené-ner aux champs, pour […]

Voilà cent ans, cher Soulary, tu croyais juste — 1984 (1)

– Boris Vian Cent sonnets Ma Muse Voilà cent ans, cher Soulary, tu croyais juste De ceindre de maint busc le corps souple et charmant De ta Muse, et contraire à l’ordinaire amant Voulais pour ta maîtresse un appareil vétuste. Si la femme féconde à la grâce robuste Vit souvent de sa chair le mol […]

Un corps noir tranchant un flamant au vol bas — 1969 (5)

– Georges Perec – La disparition – – d’un compagnon d’Oulipo La disparition Un corps noir tranchant un flamant au vol bas un bruit fuit au sol (qu’avant son parcours lourd dorait un son crissant au grain d’air) il court portant son sang plus loin son charbon qui bat Si nul n’allait briller sur lui […]

Hors paradis terrestre, en fleur d’or animé, — 1964 (1)

– Emile Roumer Rosaire (couronne de sonnets) sonnet liminaire Immaculée conception Hors paradis terrestre, en fleur d’or animé, Eve entre flore ingrat, caverne l’ours pour asile, Flancs déchirés par enfantement main inhabile A repousser la mort et serpent endiamé* Lors Isaïe té dit, parole enflammé Le Christ oun vierge t’a fe l’, cé fond même […]

Le liège, le titane et le sel aujourd’hui — 1962 (4)

Raymond Queneau – in Jacques Bens – OU LI PO (1960-1963) Poème isovocalique Le liège, le titane et le sel aujourd’hui Vont-ils nous repiquer avec un bout d’aine ivre Ce mac pur outillé que tente sous le givre Le cancanant gravier des coqs qui n’ont pas fui Un singe d’ocre loi me soutient que c’est […]