Rue Aubry-le-Boucher on peut te foutre en l’air, — 1944 (17)

Robert Desnos – A la caille Rue Aubry-Le-Boucher (en démolition) Rue Aubry-le-Boucher on peut te foutre en l’air, Bousiller tes tapins, tes tôles et tes crèches Où se faisaient trancher des sœurs comaco blèches Portant bavette en deuil sous des nichons riders. On peut te maquiller de béton et de fer On peut virer ton […]

Parce qu’il est bourré d’aubert et de bectance — 1944 (16)

Robert Desnos – A la caille Pétrus d’Aubervilliers Parce qu’il est bourré d’aubert et de bectance L’auverpin mal lavé, le baveux des pourris Croit-il encor farcir ses boudins par trop rances Avec le sang des gars qu’on fusille à paris? Pas vu? Pas pris! Mais il est vu, donc il est frit, Le premier bec-de-gaz […]

Maréchal Ducono se page avec méfiance, — 1944 (15)

Robert Desnos – A la caille Maréchal Ducono Maréchal Ducono se page avec méfiance, Il rêve à la rebiffe et il crie au charron Car il se sent déjà loquedu et marron Pour avoir arnaqué le populo de France. S’il peut en écraser, s’étant rempli la panse, En tant que maréchal à maousse ration, Peut-il […]

Le poupard était bon: le raille nous aggriffe, — 1889 (11)

– Marcel Schwob Oeuvres de Jeunesse L’emballage Le poupard était bon: le raille nous aggriffe, Marrons pour estourbir notre blot dans le sac. Il fallait être mous tous deux comme une chiffe Pour se laisser paumer sur un coup de fric-frac. Nous sommes emballés sans gonzesse, sans riffe, Où nous faisions chauffer notre dard et […]

J’ai fait chibis. J’avais la frousse — 1876 (6)

– Jean Richepin – La chanson des gueux – Autre sonnet bigorne – Argot moderne J’ai fait chibis. J’avais la frousse Des préfectanciers de Pantin. A Pantin, mince de potin! On y connaît ma gargarousse, Ma fiole, mon pif qui retrousse, Mes calots de mec au gratin. Après mon dernier barbotin J’ai flasqué du poivre […]

Luysard estampillait six plombes. — 1876 (5)

– Jean Richepin – La chanson des gueux – Sonnet bigorne – Argot classique Luysard estampillait six plombes. Mezigo roulait le trimard, Et jusqu’au fond du coquemart Le dardant riffaudait ses plombes. Lubre, il bonissait aux palombes: « Vous grubiez comme un guichemard, » Puis au sabri: « Birbe camard, Comme un ord champignon tu plombes ». Alors aboula […]