Au crépuscule doux, une feuille d’automne, — 1901 (10)

– Jules Supervielle Brumes du passé Désespoir Au crépuscule doux, une feuille d’automne, Devant l’hiver qui vient se lamente et frissonne, Mais avant de mourir, dans l’horizon vermeil, Elle regarde au loin la trace du soleil. Elle pense aux beaux jours, elle songe au réveil Des feuilles au Printemps quand le soleil rayonne, Elle est […]