Il faut bien satisfaire au sens national, — 1990 (4)

– Jacques Réda – Sonnets dublinois – Au pub Il faut bien satisfaire au sens national, Boire un jus noir qui semble extrait d’une tourbière, Mais une fois suffit, le goût de cette bière M’ayant paru, j’avoue, un peu médicinal. Et comment découvrir, dans cette fourmillière, L’accès du bar où dans un tapage infernal, Des […]

Demain, devant le premier pain, le premier lait, — 1966 (5)

– Roland Dubillard Je dirai que je suis tombé Demain, devant le premier pain …. Demain, devant le premier pain, le premier lait, la première lumière et le premier moi-même, devant ce qui n’est plus, devant ce que je sème, comme la cause reste en face de l’effet, Tu sortiras debout dans mes bras, mon […]

Or dans quelle ombre, à peine ouverte, — 1951 (2)

– Henri de Lescoët Dix sonnets occultes Nuit du 2 août 1947 Or dans quelle ombre, à peine ouverte, Pointe un oiseau, s’engage un vers? Le ciel mélange un cri pervers Aux fils défaits des mains inertes. Une vague qui pousse, perd Ici la raison d’être verte. Plus bas du vent qui déconcerte, Au bord […]

Sur les drymides verts et sur les blancs clistax — 1947 (2)

– Claude Vidal – Le cheval double Bonheur  près de l’Apurimac Sur les drymides verts et sur les blancs clistax volète un cnétocampe, étrange rubicelle vivante, et qu’un cinabre artistement ocelle. Mais dans un psathyra guette un calothorax. Le beau trochillidé lance un cri de crécelle, Lissant son rostre fin sur l’or de son thorax. […]

Je ne veux pas que tu sois triste — 1945 (6)

Paul Valéry Corona & Coronilla (Ed. De Fallois, 2008) Sonnets à Jean Voilier Romance Je ne veux pas que tu sois triste Puisque tu sais que je le suis, Ma lointaine, moi qui ne puis Ignorer que l’amour existe Depuis que mes jours et mes nuits De tes yeux mirent l’améthyste Et m’agitent cette batiste […]

Gaspiller sa pensée en un dévergondage — 1943 (4)

– Fernand Baldensperger, trad. – Les sonnets de Shakespeare, traduits en vers français .. 129 Gaspiller sa pensée en un dévergondage Est impudique: avant l’acte, la volupté Est parjure et cruelle, âpre et sans loyauté, Funeste, extrême, rude et menteuse et sauvage. Plaisir des sens, maudit, dès qu’expérimenté; Déraison poursuivie, et qui, sitôt l’usage, Est […]

Des êtres les plus beaux nous souhaitons lignée, — 1943 (2)

– Fernand Baldensperger, trad. – Les sonnets de Shakespeare, traduits en vers français .. … « ma traduction laisse subsister (la) disposition anglaise, mais elle maintient les groupes de rimes, qui dans l’autre système, donnent leur caractère aux deux premiers quatrains » I Des êtres les plus beaux nous souhaitons lignée, Que Rose de Beauté ne disparaîtra […]

J’ai compris ce billet, je connais l’écriture. — 1927 (5)

– P. D’Aniell Solange Chérubin J’ai compris ce billet, je connais l’écriture. L’homme, presque un enfant, est aussi blond que toi. Il est beau, mais naïf, puisqu’il offre sa foi. Ne désespère pas sa timide nature. Tu te refuserais à Chérubin ? … Pourquoi ? Tu crains ma jalousie. En sens-tu la morsure ? Puis-je abolir l’amour, cette […]

Les grands troupeaux ailés gardaient vos portes colossales, — 1926 (1)

– Emile Cottinet – Ballades contre et sonnets pour – Les ruines (Assyrie, Perse, Egypte) Les grands troupeaux ailés gardaient vos portes colossales, Vos palais où trônaient Sarçon, Sardanapale, Assur, Où les soldats tombaient comme des épis de blé mûr, Ninive, Baghdad, ô cités vaines et vassales! Des archers défilaient, vêtus d’émail bleu, sur les […]