Murailles? Non, mailles — 1958 (16)

– Jean Tardieu in Margeries Sonnet au galop Murailles? Non, mailles Mai mugissement, Toi moi que travaille Le commencement Mais mains et mes dents mordent  les ténèbres, le marteau du temps cogne à mes vertèbres Qui dit mieux? J’écoute galop à l’envers l’oreille à la route Sabots et crinière les yeux les éclairs la terre […]

Saisons épuisantes, — 1928 (5)

– Odilon-Jean Périer – Poèmes Jeudi Saisons épuisantes, Je ris d’un voyage. Quelle ombre étonnante Fend le paysage! Printemps et naufrage: Lueurs parallèles, Tombez! le feuillage Vous mange et vous mêle. Ma soeur passagère Ignorante et sage Depuis ces bruyères Suit plusieurs nuages D’un doigt féminin Fait pour le dessin. Q35 – T23 – 5s […]

Est-il rien de plus doux, rempli de plus de charme, — 1905 (4)

– Dathan de Saint-Cyr – Les animaux L’oiseau Est-il rien de plus doux, rempli de plus de charme, Que l’enfant du ciel bleu, le beau petit oiseau? Pouvez-vous contempler, sans verser une larme, Les petits piaillant au fond de leur berceau? Voyez se balancer, sur le bord du ruisseau, Construit avec tant d’art, ce nid […]