Comme je descendais les fleuves ravissants — 1956 (3)

Jacques Baron – Les quatre temps Eo rus Comme je descendais les fleuves ravissants L’oseille et la laitue prévoyaient le beau temps Et le toit attendait le nid de l’hirondelle Et se glissaient la loche et l’escargot fidèle Sous l’herbe où se trouvait le chemin de l’amour Balayé par le vent à la fin d’un […]

Salut à toi, Patrie, ô mère respectée, — 1900 (13)

– Frédéric Bataille Nouvelles poésies Salut à la patrie Salut à toi, Patrie, ô mère respectée, O ma France! Salut, grande ressuscitée! Ah! ton sol nous est cher! Ah! ton ciel est si beau! Devant les nations relève ton drapeau!! A ta voix, l’avenir fécond sourit encore. Va, poursuis saintement ta marche vers l’aurore, Sans […]

Quand je touche rêveuse à ces feuilles sonores, — 1843 (9)

Marceline Desbordes-Valmore Bouquets et prières Au livre de Consolations par Monsieur Sainte-Beuve Quand je touche rêveuse à ces feuilles sonores, D’où montent les parfums des divines amphores, Prise par tout mon corps d’un long tressaillement, Je m’incline et j’écoute avec saisissement. O fièvre poétique! O sainte maladie! O jeunesse éternelle! O vaste mélodie! Voix limpide […]

Prions! De ses vertus une vierge parée, — 1824 (4)

Hippolyte Thomas Sonnets La prise d’habit Prions! De ses vertus une vierge parée, Chaste épouse du Ciel à la paix consacrée, S’avance, et le front calme, aux pieds de l’éternel, Prononce avec transport un serment immortel. Simple fille des champs, par la grâce abreuvée, Sur un riche avenir ta foi s’est élevée Sublime est ta […]

Suspends, héros illustre, au temple de la gloire, — 1801 (1)

(Michel de) Cubières, jeune Imitation du sonnet italien Suspends, héros illustre, au temple de la gloire, L’acier étincelant qui fonda ta victoire, Et que ton jeune front, qu’ombragent les lauriers, Serve éternellement de phare à nos guerriers. Il est temps que le monstre échappé du Tartare, Qui forgea contre toi plus d’un projet barbare, Sur […]