A nuage muet une morale rie — 1977 (2)

– Oulipo – Hommage à Raymond Queneau (Bibliothèque oulipienne) – – d’un autre membre de l’Oulipo  » Une case vide – longueur des syllabes – dans la Table de Queneleieff est comblée, minimalement, par ce sonnet, selon les règles et aussi quelque ironie. Un clinamen dans le compte des lettres, par absence et excès, dit […]

Que d’élégantes chairs habillent ton squelette! — 1959 (6)

– Olivier Larronde – Rien voilà l’ordre – L’astronome du navire ‘Sylvaine’ Que d’élégantes chairs habillent ton squelette! O dentelle absolue, toute solidité; L’Armature – et ton sein se gonfle de beauté Navire d’existence à l’utile toilette. Heureux qui dans tes bras suit voiles et voilettes Qu’il brise enfin la coupe au vin d’anxiété A […]

Il rêvait tout enfant d’une boite de fil — 1938 (3)

– Francis Jammes – Poèmes inédits et isolés in Oeuvres – Dandysme Il rêvait tout enfant d’une boite de fil Qu’il avait entrevue un jour chez la comtesse: Un indien avec un soleil sur la fesse Gauche et que regardait un serpent de profil. Superbement campé, un tout nu sans coutil, Ce sauvage tirait de […]

Vaine aurore! Si des larmes voilent un rire, — 1892 (3)

– André Fontainas – Les vergers illusoires – Vaine aurore! Si des larmes voilent un rire, Sont-elles en présage à nos fuites de joies Qu’auraient les yeux d’une autre à suivre un jeu de soies En frissons brefs au long des parois de porphyre? Mais nul geste que l’aube encore ne s’y mire Au fantastique […]

Les genêts luisent dans la lande désolée; — 1891 (21)

Francis Jammes Six sonnets – I La fièvre Les genêts luisent dans la lande désolée; Sur l’ocre des côteaux la bruyère est de sang: Mais tu ne peux guérir mon coeur triste où descend Le souvenir de ma pauvre enfance en allée. Viens: elle est d’émeraude et d’argent la vallée: Douce comme ta voix, l’eau […]

D’un concours de Sonnets — 1891 (17)

– Le concours de La Plume Au Concours D’un concours de Sonnets L’idée est excellente Et je t’en complimente; Car ne sachant jamais Où prendre mes sujets Tolère que je chante, Au lieu de mon amante, Le concours de Sonnets. Oui, je te glorifie O concours, stimulant L’art de la Poésie! Par contre, maintenant, Comme […]

La chambre, as-tu gardé leurs spectres ridicules, — 1884 (14)

Paul Verlaine – Jadis et Naguère Le Poète et la Muse La chambre, as-tu gardé leurs spectres ridicules, O pleine de jour sale et de bruits d’araignées? La chambre, as-tu gardé leurs formes désignées Par ces crasses aux murs et par quelles virgules? Ah fi! Pourtant, chambre en garni qui te recules En ce sec […]

Zeus, qui te façonna dans un roseau flexible, — 1884 (4)

– Le Docteur (Georges) Camuset – Les Sonnets du Docteur – Maigreur A Mlle S.B. de la Comédie Française. Zeus, qui te façonna dans un roseau flexible, Le cueillit sur les bords où disparut Syrinx; Puis il s’arrêta court, ayant fait ton larynx, Luth vivant, qu’il dota d’une gaîne impossible. Il économisa la matière tangible, Et […]

La table étincelait. Un tas de bonnes choses — 1879 (2)

– Albert Glatigny – Oeuvres – Sonnets spartiates, I La table étincelait. Un tas de bonnes choses Chargeait la noble nappe. On y voyait des mets Etiquetés de noms savants, chers aux gourmets. Les crûs fameux brillaient, transparents, blancs et roses. Sous un prétexte aucun, mes yeux n’avaient jamais Touché même de loin à ces […]