La table étincelait. Un tas de bonnes choses — 1879 (2)

Albert GlatignyOeuvres

Sonnets spartiates, I

La table étincelait. Un tas de bonnes choses
Chargeait la noble nappe. On y voyait des mets
Etiquetés de noms savants, chers aux gourmets.
Les crûs fameux brillaient, transparents, blancs et roses.

Sous un prétexte aucun, mes yeux n’avaient jamais
Touché même de loin à ces plats grandioses,
Et cependant mon front, voilé d’ombres moroses,
Montrait que ce n’était point là ce que j’aimais.

« Tu te voudrais sans doute au fond de tes gargotes,
Dans un bouillon Duval, près d’une portion
De lapin contestable ou de boeuf aux carottes,

Misérable! » me dit tout haut l’amphitryon.
Tout tremblant du courroux qu’il ne faisait paraître.
Et moi, je répondis tranquillement: « Peut-être! ».

Q15 – T23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *