Certains riment encore en cruche — 1995 (11)

– Jude Stefan Prosopopées Poésie pire Certains riment encore en cruche des neuf portes de la perception avec deux jambes en queue de poisson pour course d’autruche à 6 ans une crise cardiaque enlève le boxer la foudre frappe le sanctuaire le lièvre dort les yeux ouverts pour l’anthologie d’une nouvelle ère miss Hardwick insistait […]

Seins de glace ou d’enfer, orage — 1991 (2)

Guy Goffette La vie promise La montée au sonnet (Pour un art poétique) Muses Seins de glace ou d’enfer, orage En plaine et la mer entre les collines Agenouillant sans mot dire celui Qui n’avait soif que de lui-même. Le temps présent à ses mots, le voici Sans paroles jeté hors du poème, Chair à […]

C’est la vie qui vous fait mourir, — 1991 (1)

Guy Goffette La vie promise Le voyageur oublié (sur un vers de Claude Roy) C’est la vie qui vous fait mourir, Ecriviez-vous dans ce poème où tout Demeure à vif: le crépitement des trolleys, La nuque de l’amante à son miroir Et jusqu’à la jeune morte sur son lit, Tellement sage qu’on ne sait plus […]

Etincelante étoile, constant puissè-je à ton instar — 1990 (9)

– John Keats trad. Robert Davreu – Seul dans la splendeur « Etincelante étoile, constant puissè-je à ton instar » Etincelante étoile, constant puissè-je à ton instar Non pas naviguer seul dans la splendeur du haut de la nuit A surveiller de mes paupières pour l’éternité désunies, Comme de la nature l’ermite insomnieux et patient, Les eaux […]

J’ai beaucoup voyagé aux royaumes de l’or, — 1990 (8)

– John Keats trad. Robert Davreu – Seul dans la splendeur Après m’être plongé pour la première fois dans l’Homère de Chapman J’ai beaucoup voyagé aux royaumes de l’or, Ai vu bien des états et monarchies prospères, Ai fait le tour de bien des îles d’Occident Que des bardes pour fiefs ont reçu d’Apollon. Souvent […]

Plage. On n’ose croire à sa pâleur. — 1990 (7)

– Jean-Charles Vegliante Sonnets du petit pays entraîné vers le nord Vacance Plage. On n’ose croire à sa pâleur. L’aube s’éloigne sans qu’il ait su la prendre. Un sang reflue dans la nacre où pleurent des vagues menacées par l’été de cendre. La mer est striée de flammes vertes. Aux bords alourdis de pailles et […]

Divine absente, faite forme fugitive — 1989 (7)

– (Robert Marteau Juan de Tarsis, comte de Villamediana Poésies (Divina ausente, en forma fugitiva) Divine absente, faite forme fugitive en raison de l’inégalité de nos sorts, quand toi sur le plus haut soleil vas te poser moi je reste en solitude de lumière hautaine; Pour déclarer qu’en cette ombre sauvage, celle qui en poussière […]

Chrome d’un cerf cueille verre enfer planque hune taie te — 1989 (3)

– coll. –  Sonnets (ed. Alin Anseeuw) – Joseph Guglielmi Sonnet foireux (d’après Arthur Rimbaud) Chrome d’un cerf cueille verre enfer planque hune taie te D’oeuf âme achève un brin frottement pomme à dé (Diurne vie oeil baie noire et merde, lente herbette Ave dédé fils site as et mâle rat vaut dais; Pue l’alcool […]

Paf ! d’un bond rivière ! — 1983 (5)

– Jacques Demarcq Derniers sonnets Celle même, miss, taire (ter) Paf ! d’un bond rivière ! taille-doigt, d’ôte queuté sur l’abrège : pater d’un gué) dans les pognes Aléa, Jacques t’es tu parles ! d’un cutter papa-rasoir ? gnon castrat, d’compendium Ca laisse des légions en gaule) t’es fort guère gars ! depuis que Rogne Est-ce ? la pine de niée sort […]

L’oiseau, qui est site — 1983 (4)

– Jacques Demarcq Derniers sonnets Celle même, miss, taire (bis) L’oiseau, qui est site lieu ! de m’écouter l’âme d’ici : t’invite pourquoi forêt ? stère Sans phallé : d’où t’es coup ça biche, touriste chair urge ) oui dare-dare spasme ! le guérit ver Avec un d’César au rut) bite qu’on risque gare ! à ton guerrière Tant saigne, qu’impregne dans […]