Je voudrais écrire un sonnet. — 1988 (5)

– Pierre Gripari Marelles Sonnet Je voudrais écrire un sonnet. – Un sonnet? Mon Dieu, c’est horrible! – Mais non! Ce n’est pas si terrible! Voici le premier quatrain fait! Pour le second, j’avoue que c’est Plus dur de taper dans la cible! D’autant qu’il me faut, c’est visible, Une nouvelle rime en « ê »! Enfin […]

Je suis le fol Roy de Colchide — 1977 (11)

– Roger Gilbert-Lecomte Oeuvres complètes, II L’Heur du Roy de Colchide Je suis le fol Roy de Colchide J’habite dans sept grands palais de Jade Et j’ai sept caravelles dans ma rade Qui m’apportent les trésors de l’Atlantide. Pour avoir erré sur la mer viride Dans un clair de lune de sérénade Leurs pourpres gardent […]

Il pèse sur tes épaules, il brûle ton cœur, — 1928 (3)

– Catherine Pozzi – Oeuvres poétiques Epilogue étrange Il pèse sur tes épaules, il brûle ton cœur, Il met des trésors d’angoisse dans les jours joyeux, Il te marque pour toi-même, sceau mystérieux, – Il te marque pour toi seule: y a pas d’âme soeur. Il peut enivrer ta vie, sauvage bonheur; Il t’éblouit, il […]

L’hiver avait cessé, la bise était calmée, — 1890 (23)

– Jules Sionville in L’Aurore L’abeille et le singe L’hiver avait cessé, la bise était calmée, Le ciel, limpide et clair, semblait un pur émail ; Sous la ruche une abeille au velouté camail Voltigeait butinant plus souple qu’une almée. De miel et d’ambroisie elle allait affamée Comme un pauvre de pain dans l’ombre du portail, […]

Je crois que Mantegna vous a faite en peinture — 1873 (15)

Charles Cros Le coffret de santal Sonnet A Mademoiselle Nelsy de S. Je crois que Mantegna vous a faite en peinture Droite dans le gazon rare et les arbres fins, Au bord d’une mer bleue, où, civils, des dauphins Escortent des vaisseaux à la basse mâture. Vous menez, garrotés d’une rouge ceinture, Des amours; sans […]

Midi. Pas d’ombre. Un ciel d’acier, pulvérulent. — 1871 (11)

Parnasse contemporain, II – Ernest d’Hervilly A Cayenne Midi. Pas d’ombre. Un ciel d’acier, pulvérulent. La terre, brique sombre, au soleil se fendille. Par moments, une odeur lointaine de vanille Flotte, exquise, dans l’air immobile & brûlant. Là-bas, longeant la mer huileuse qui scintille, S’alignent les maisons aux murs bas peints en blanc, En rose, […]

Du temps que je croyais aux dogmes catholiques, — 1846 (2)

Philothée o’ Neddy (Théophile Dondey) – Livres de sonnets Madonna col bambino Du temps que je croyais aux dogmes catholiques, Que mes pensers d’enfance, ardemment ingénus, Admettaient le pouvoir des saints et des reliques; Que j’allais des autels baiser les marbres nus; Parmi les beaux tableaux des grandes basiliques, Celui que j’adorais, que je priais […]