Comme la vieille aïeule au plus fort de son âge 1912 (6)

Charles Péguy – La Tapisserie de Sainte Geneviève et de Jeanne d’Arc Quatrième jour Pour le lundi 6 janvier 1913 Jour des Rois Cinq cent unième anniversaire De la naissance de Jeanne d’Arc IV Comme la vieille aïeule au plus fort de son âge Se réjouit de voir le tendre nourrisson, L’enfant à la mamelle […]

L’ennui tombe sur moi comme un lourd crépuscule. — 1911 (9)

– Léonce Cubelier de Bagnac La naissance du verbe La lampe L’ennui tombe sur moi comme un lourd crépuscule. Ma chambre est pleine d’ombre & mon cœur est désert. Espoirs, regrets, désirs, tout est mort ! et dans l’air, Je ne sais quoi de morne et de glacé circule. Mon âme, où tout le deuil des […]

– Foutons-nous, mon âme, foutons-nous dare-dare, — 1882 (13)

– Alcide Bonneau (trad) Sonnets luxurieux de l’Arétin Sonnet I – Foutons-nous, mon âme, foutons-nous dare-dare, Puisque pour foutre nous sommes tous nés ; Si tu adores le vit, moi j’aime le con, Le monde serait un rien qui vaille sans cela. Et si post mortem il était permis de foutre, Je te dirais : Foutons jusques […]

Désireuse des champs, ô foule, tu te rues, — 1880 (26)

– Jules Christophe in Revue indépendante Quartier de la Sorbonne Sonnet estrambote Désireuse des champs, ô foule, tu te rues, Les dimanches d’été, vers les chemins de fer ; Mais, pour goûter le frais, loin de ce bruit d’enfer, J’aime bien mieux vaguer parmi les vieilles rues. Comme Montaigne, moi qui, jusqu’en ses verrues Adore la […]

Une nuit grise emplit le morne firmament. — 1866 (17)

– Le Parnasse Contemporain – Recueil de vers nouveaux – (première livraison) – Sonnet estrambote Une nuit grise emplit le morne firmament. Comme un troupeau de loups, errant à l’aventure Dans la nuit, et rôdant autour de leur pâture, Le vent funèbre hurle épouvantablement. Le brouillard, que blanchit un tourbillonnement Neigeux, se déchirant ainsi qu’une […]

Cléante qui n’avait au monde que ses os — 1854 (11)

– Ferdinand de Gramont Chants du passé LXXXIII Cléante qui n’avait au monde que ses os Se fait riche à présent, et son ventre prospère Mais quoi, cet homme heureux s’est-il vu naître un père? Recueille-t-il le fruit de ses propres travaux? Est-ce quelque inventeur de procédés nouveaux? Nullement. Il a pris la recette vulgaire, […]