J’écris cela pour écrire ceci. Ce qui est écrit l’est — 1998 (21)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets XXV J’écris cela pour écrire ceci. Ce qui est écrit l’est deux fois. Ce que vous lisez est-il deux? Entre deux il y a un  champ dont la forme tourne entre nous. Ce trou est sans mesures. Autour de ce trou, le chant des oiseaux comprend […]

arbres et oiseaux se croisent au hasard dans le ciel — 1998 (20)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets XXIII arbres et oiseaux se croisent au hasard dans le ciel les ifs         les pies l’herbe      les grives les pins      les merles les saules    les huppes l’antéfixe   les coucous la glycine les fauvettes les acacias les mésanges la charmille       les corneilles […]

La période – Isocrate recommandait de la — 1998 (19)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets XV La période – Isocrate recommandait de la rechercher – est la forme logique d’un sens fini ou complet. C’est George Oppen qui m’a appris la mort du vieux projet. Même Dickens n’a jamais pu décider  quelle fin donner aux Grandes Espérances. Cela suffit à le […]

Nous sommes venus le jour de l’an vous étiez — 1998 (18)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets VIII Nous sommes venus le jour de l’an vous étiez absente. Ce n’est pas une image peut être vu comme une image. Voici une image du trois janvier pour vous Viviane. C’est une image de la mer vue depuis des remparts. La mer est la mer […]

et figure-toi le long de ce petit mur de vaines — 1998 (17)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets 17 le mythe de la caVerne et figure-toi le long de ce petit mur de vaines images portant des objets le long de cette route s’il y avait un écho chaque fois les yeux éblouis montée rude et escarpée espèce de matière entre le feu et […]

Disons que Reznikoff, avec Testimony, fait de la — 1998 (14)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets XXII Disons que Reznikoff, avec Testimony, fait de la poésie par défaut. Ce qui fait ressembler à des vers, c’est que ce ne sont plus des phrases. Viviane est Viviane. Ce n’est ni une phrase ni un vers. Pour passer du canale à la souche brûlée, […]

Table qui brûle dans l’angle mort. Son nom est — 1998 (13)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets Dimanche 16 novembre Table qui brûle dans l’angle mort. Son nom est sombres visages. Je soumettrai l’inattendu et l’inconcevable aux formules mathématiques. La vie pourrait être ainsi. Interrompue cependant la leçon de musique. Non, me dis-je, il peut y avoir à cela une toute autre raison. […]

La règle dit que voir est un verbe d’action.1998 (12)

– Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets XV La règle dit que voir est un verbe d’action. Je change la règle et je dis que voir est un verbe d’état (ou de changement d’état). ce qui est évident quand on y réfléchit. Je vois une feuille. Je ramasse une feuille. Les deux phrases […]