Au piano elle est assise et la sonate — 1887 (12)

– Albert Saint-Paul in Ecrits pour l’art Sonate Au piano elle est assise et la sonate –       Un océan dont les accords seraient les flots – D’abord clapote et vient, câline, unie, en natte Aux grèves vers mon rêve – ô les flots aux falots ! Et mon âme se pâme au sourd roulis des lames […]

Dors: ce lit est le tien … Tu n’iras plus au nôtre. — 1873 (31)

Tristan Corbière Les Amours jaunes Sonnet posthume Dors: ce lit est le tien … Tu n’iras plus au nôtre. – Qui dort dîne. – À tes dents viendra tout seul le foin. Dors: on t’aimera bien –  L’aimé c’est toujours l’ Autre…. Rêve: La plus aimée est toujours la plus loin… Dors: on t’appellera beau […]

Comme d’un cercueil vert en fer blanc, une tête — 1872 (1)

– Rimbaud Vénus anadyomène Comme d’un cercueil vert en fer blanc, une tête De femme à cheveux bruns fortement pommadés D’une vieille baignoire émerge, lente et bête, Avec des déficits assez mal ravaudés; Puis le col gras et gris, les larges omoplates Qui saillent; le dos court qui rentre et qui ressort; Puis les rondeurs […]

L’air était au bonheur et soufflait à la joue — 1863 (6)

– Léon Valade & Albert Mérat Avril, Mai, Juin Un artiste L’air était au bonheur et soufflait à la joue Des effluves de paix, d’espérance et d’amour. Par ces soleils féconds où le printemps se joue On est heureux d’ouvrir les yeux, de voir le jour. La vie est une amante au sang riche, au […]

Toi qui parais toujours sous les traits qu’on désire, — 1808 (2)

Stanislas de Boufflers Recueil de Poésies, extraits des ouvrages d’Hélène-Maria Williams, …. Sonnet sur l’espérance Toi qui parais toujours sous les traits qu’on désire, Devant qui semblent fuir la crainte et la douleur, Douce Espérance! viens; viens, et que ton sourire Eclaircisse la nuit qui règne dans mon coeur; Parle à ce coeur, dis-lui (ta […]