Ange et beauté, je vais monter ma lyre — 1817 (4)

Jean-J Boutet de Monvel Sonnets

Hommage à la Beauté

Ange et beauté, je vais monter ma lyre
Pour un objet excelsus et touchant;
Mon coeur, ici, s’éloigne du délire;
Mais néanmoins, il aurait du penchant.

Sa taille svelte est toujours fort jolie;
L’oeil suit de près sa démarche et son corps.
Je la voudrais ou Ninon ou Délie;
Mais son gout plaît: elle aime les accords.

Choeur ravissant des filles du Permesse,
Verse en son sein quelque peu d’allégresse;
Unis tes sons à nos soins de ce jour!

O doux transports! les touffes de guirlandes
S’offrent à nous, et nous servent d’offrandes:
Leur odorat couronne notre amour!

Q59 – T15  déca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *