Quel globe, là-bas, rougeâtre! — 1817 (3)

Jean-J Boutet de Monvel Sonnets

Le lever de la Lune

Quel globe, là-bas, rougeâtre!
Frappante image du feu,
Admirable et céleste âtre,
Tu gis là dans un corps bleu.

Ce corps, immense théâtre
Avec toi remplit un voeu:
L’heureuse nuit t’idolâtre;
On te cherche de tout lieu.

Roulant ainsi dans la sphère,
Bien plus loin que l’atmosphère,
Ton astre à l’oeil s’éclaircit.

O Déesse tant aimable!
Sois tous les jours secourable:
A jamais vive ton rit!

Q8 – T15 – 7s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *