Elément composé, toi magnifique mère — 1817 (2)

Jean-J Boutet de Monvel Sonnets

« Nous avons fait imprimer dans différents opuscules, deux sonnets qui ont plu. En voici un qui est plus remarquable; il est plus correct que ceux du législateur du Pinde: on n’y trouve ni articles, ni pronoms, ni conjonctions absolument semblables. « . de Monvel corrige Boileau, en prenant à la lettre sa recommandation de ne jamais employer deux fois le même mot dans un sonnet. On remarque qu’il ne considère pas ‘ l’ ‘ comme un mot. Ce sonnet est un PLANT (plagiat par anticipation) d’un sonnet oulipien récent.

« nous en avons adopté d’irréguliers « ; ‘irrégularité’ due pour lui aux rimes des quatrains du n°4, qui sont différentes

La Terre

Elément composé, toi magnifique mère
Tes actes, tous divins, sont puissants à mes yeux;
Ton sein, vivifié des dons de l’atmosphère,
Est vraiment l’existence, ô monde précieux!

Les règnes variés fermeraient la matière;
Tu peux t’enorgueillir; enfants officieux,
Leur produit sert encor l’une et l’autre hémisphère:
Chacun fut un bienfait, rendons grâces aux Cieux!

Noble aspiration! Immense réceptacle!
Ta richesse toujours rappelle le miracle
Mon âme, élève nous jusqu’au Dieu créateur.

Quadrupèdes, métaux, fleurs odoriférantes,
Vivez pour son saint nom, en comblant nos attentes;
Oui, terre, sois hommage, aime ce protecteur.

Q8 – T15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *