Quoi ! tu veux, mon ami, déjà quitter la vie ? — 1840 (15)

Antony Duvivier in L’art en province

A un jeune homme

Quoi ! tu veux, mon ami, déjà quitter la vie ?
Qui donc a pu sitôt désenchanter ton cœur ?
De tes illusions la fleur serait flétrie,
Et tu ne croirais plus à ton âge, au bonheur ?

Non ! tu penses à tort la jeunesse ternie ;
Sur ton front de vingt ans le souffle du maheur
N’a point encor passé. Dans la mélancolie
Tu plonges trop avant, tu trouves la douleur.

Mais pourquoi donc ainsi t’abreuver d’amertume ?
Du monde où nous vivons le mal n’est que l’écume ;
Et si le mal abonde, il est vite effacé.

Laisse tes noirs pensers ! Le chagin, à ton âge,
Est un torrent d’été grossi par un orage.
Le flot rentre en son lit, quand l’orage est passé.

Q8  T15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *