Je veux pour ma chérie — 1843 (21)

Théophile Gersant Première gerbe

Sonnet

Je veux pour ma chérie
Un diadème d’or,
De velours, de soîrie,
Pour cacher mon trésor.

Sur sa tête jolie,
Je veux un voile encor,
Qui serpente, et se plie
Autour de son beau corps …

Non, je ne veux de voile,
Qui cache mon étoile,
En lui cachant les yeux ;

Je ne veux de ces choses,
Qu’un sourire et des roses
Qui la pareront mieux.

Q8  T15  6syll.  La rime ‘encor/corps’ est incorrecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *