Je suis fort amoureux, non de vos yeux, madame, — 1855 (6)

Marc du Velay Les Vélaviennes


Au plus joli pied
« Ce n’est pas vous, non, madame, que j’aime » Théophile Gautier

Je suis fort amoureux, non de vos yeux, madame,
Non de vos doigts menus et blancs comme le lait,
Du limpide sourire où se trahit votre âme,
De ce front gracieux d’un doux rêve voilé,

De vos sourcils d’ébène à la courbe si pure,
De ce cou délicat, arrondi, potelé,
Des brillants anneaux d’or de votre chevelure,
De ce bras, vrai bijou, si beau sans bracelet,

Non de ce grain charmant, antithèse qui joue,
Perle de jais éclose au lis de votre joue,
Ou du noble profil de ce nez aquilin …

Non! mais je rimerais vingt rondeaux, dix poèmes,
Je traduirais en vers Cirrode et ses poèmes,
Pour tenir votre pied rose et nu dans ma main.

Q38 – T15 la rime ‘b’ est incorrecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *