Si nous étions morts quand nous étions mômes — 1872 (25)

Album zutique

Nouveau

Sonnet
(dors-tu content, Voltaire)

Si nous étions morts quand nous étions mômes
Dites-moi, serions-nous plus malheureux?
A quoi donc nous sert de devenir hommes
Si c’est pour souffrir des maux plus nombreux!

Les petits plaisirs laissent désireux,
Tous nos petits sens ne font pas des sommes
Et c’est pour un X encor plus affreux
Qu’il nous faut quitter le monde où nous sommes.

Et nous avons beau nous mettre à genoux
Et beau t’implorer, tu ne tends vers nous
Jamais tes deux mains, Sainte Providence!

– C’est pourquoi, crois-moi, pauvre genre humain,
Chante et ris, sans trop croire au lendemain;
Va, saute, Arlequin; danse, Pierrot, danse!

Q11 – T15 – tara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *