Je connais dans un coin de province un brave homme — 1880 (13)

Narzale Jobert Klimax

XII septies
Césures après les 3ème, 6ème et 9ème syllabe
La croix de l’honneur

Je connais dans un coin de province un brave homme
Qui n’a point inventé le fusil chassepot;
Bon bourgeois, excellent à grossir son magot,
Et faisant, chaque jour, à midi, un long somme.

O surprise! un matin il advient qu’on le nomme
Chevalier. Le journal nous l’apprend aussitôt.
Vous pensez si chacun là-dessus dit son mot!
Le pays caquetait, il fallait ouïr comme!

Un plaisant à l’esprit incisif et malin
Estompait lestement un feuillet de vélin;
L’heureux homme avait là sa figure imitée.

Il levait ses regards vers un Christ sur la croix,
Et disait, sur la sienne apposant ses dix doigts:
« O Seigneur, vous ni moi ne l’avions méritée!  »

Q15 -T15 – ( 3+3+3+3)  – Alexandrins anapestiques stricts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *