Voici la chose! c’est un couple de lourdauds, — 1884 (5)

Jean Richepin Les blasphèmes

Tes père et mère ….

Voici la chose! c’est un couple de lourdauds,
Paysans, ouvriers, au cuir épais, que gerce
Le noir travail; ou bien, des gens dans le commerce,
Le monsieur à faux-col et la vierge à bandeaux.

Mais, quels qu’ils soient, voici la chose! les rideaux
Sont tirés. L’homme, sur la femme à la renverse,
Lui bave entre les dents, lui met le ventre en perce.
Leurs corps, de par la loi, font la bête à deux dos.

Et c’est ça que le prêtre a bêni! ça qu’on nomme
Un saint mystère! et c’est de ça qu’il sort un homme!
Et vous voulez me voir à genoux devant ça!

Des père et mère, ça! c’est ça que l’on révère!
Allons donc! on est fils du hasard qui lança
Un spermatozoïde aveugle dans l’ovaire.

Q15 – T14 – banv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *