Il splendit sous le bleu d’athlétique Nature — 1886 (22)

? in Le décadent

Sonnet

Il splendit sous le bleu d’athlétique Nature
Dont le roc a fourni les éléments altiers:
Les fontes et l’airain de leur musculature,
Excèdent les parois des divins compotiers.

Leurs biceps ont des fûts robustes de mâture;
Leur timbre tient son or des célestes Luthiers,
Et, nourris du fort miel des doctes confitures,
La santé, sous leur peau, couve ses églantiers.

Car de glaces, ô Femme impure! A tes Malices
Leur coeur d’aube fleurit comme un doux cyclamen,
Et sacrant leurs seize ans aux candeurs de calices,

Le hautain contempteur des sordides hymens,
Antéros aux yeux d’or cuivre de ses délices
Le concombre inclément de leur vierge abdomen.
(Arthur Rimbaud)

Q8 – T20 – pastiche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *