J’ai de l’amour pour l’art Chinois et Japonais, — 1891 (13)

Le concours de La Plume

Emmanuel Souinet

Vers ciselés

J’ai de l’amour pour l’art Chinois et Japonais,
Pour l’ivoire sculpté, la fine porcelaine,
Les mille bibelots fouillés et raffinés,
Où l’on n’a ménagé ni le temps ni la peine.

J’aime ces bibelots; on n’y suit pas l’haleine
Des concepts réfléchis et bien déterminés,
Mais ils ont leur beauté dans un autre domaine,
Elle est dans les détails finement burinés.

Tel est l’art du poète amoureux de la forme,
Ciselant son poème avec fidélité
Et s’assujettissant en esclave à la norme.

Qu’importe que mon vers soit peu mouvementé,
Il est beau par lui-même, et si ses oeuvres dorment,
C’est d’un sommeil auguste et plein de majesté.

Q11 – T20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *