Jadis je n’aimais point ce doux lit de Procuste — 1899 (2)

Joseph Serre Les sonnets intimes

Le sonnet

Jadis je n’aimais point ce doux lit de Procuste
Qui se nomme sonnet. Pourquoi meurtrir ainsi
La céleste pensée, en sa fraîcheur auguste,
Dans les mailles d’argent d’un filet rétréci?

Que ne la laisses-tu voltiger sans souci
Comme le papillon, grandir comme l’arbuste,
Comme l’aigle planer dans sa liberté fruste,
Loin des chaînettes d’or de ce cachot transi?

Mais non. Ce fut jadis au milieu des entraves,
Dans les chaînes d’airain, sur la croix des esclaves,
Que l’homme libre a pris son essor vers les cieux.

La douceur fait notre âme et plus vaste et plus fraîche,
Tu sors d’une prison, papillon gracieux.
Et l’Infini lui-même est plus grand dans la Crèche!

Q10 – T14 – s sur s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *