Sous l’exact jersey bleu qu’ample sa gorge crève, — 1910 (8)

Paterne Berrichon Poèmes décadents 1883-1895

La belle femme

Sous l’exact jersey bleu qu’ample sa gorge crève,
Toute elle m’apparaît, avec sa majesté
Grasse, comme un royal fruit d’amour dont mon rêve
Morbide exprime et suce un sûr jus de santé;

Et comme un lac de chair, lorsque sur le lit, grève
De toile fleurant bon, s’épand le flot lacté
De ses molles lourdeurs qu’un vent de volupté
Gonfle et fait déferler ardemment et sans trêve!

Aussi quand près de moi, fiers et rythmant son pas,
Passent paradoxaux ses fluctuants appas,
Mon masque se rougit d’une pudeur intense,

Et, de la nuque aux pieds, m’érode le tourment
Sanguin d’un fol prurit qui noie en sa tentance
L’anémique Voulu de mon affinement.

Q9 – T14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *