Capter dans l’univers des invisibles ondes — 1936 (5)

Igor Astrov Sonnets

L’artiste

Capter dans l’univers des invisibles ondes
Pouvant faire frémir notre être tout entier,
Lancer jusqu’au tréfonds de l’abîme une sonde,
Suivre jusqu’à l’abîme un abrupte sentier;

En lenteur imiter l’auteur de la Joconde,
En perfectionnant constamment son métier,
Apprendre à marier une étude féconde
Et l’intuition d’un art primesautier .

– C’est la vocation d’artiste véritable.
A l’heure où le destin sans pitié m’accable
Mon âme se raidit puissante comme un câble

Capable de lier les Deux Mondes entre eux,
Pour transmettre ici-bas des sons mystérieux:
Musique intérieure et parole ineffable.

Q8 – T4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *