Je suis comme ce riche qu’une clé bénie — 1948 (2)

Shakespearesonnets trad Pierre Messiaen

52

Je suis comme ce riche qu’une clé bénie peut mettre en présence du cher trésor caché qu’il ne veut pas contempler à toute heure de peur d’émousser la fine pointe du rare plaisir.

De même les grandes fêtes sont d’autant plus solennelles et précieuses que, revenant rarement, serties dans la longue année, elles sont espacées comme des pierres de valeur ou comme les bijoux à effet sur un collier

Ainsi le temps qui te garde est comme ma cassette ou comme la garde-robe où est serrée la robe qui honore de son éclat certain jour d’honneur en déployant de nouveau sa splendeur emprisonnée.

Béni sois tu, toi dont la valeur donne joie triomphante à qui la possède et espérance à qui ne la possède pas.

pr – tr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *