Lumineux le pinceau du phare alternatif — 1963 (4)

Jean QuevalLieux-dits

Vous venez au cinéma, mademoiselle?

Lumineux le pinceau du phare alternatif
Forains du tour du monde et merveilleux cinoche
Pour l’ancien le nouveau et le mort et le vif
Et Ruth qui vient vers toi qui n’es que pauvre cloche

La terreur des faubourgs en oublie le bitume
La gamine oubliée entrouvre ses genoux
C’est la mise en question c’est enfin le peau-âme
C’est le fil de la vierge et ce sont des chevaux

Un Saint Graal en morceaux pauvre champ du zénith
Mer des yeux où vient nager Ruth la moabithe
C’est la vie parallèle et c’est la longue veille

Que c’est-il qui dit mieux que Charlot sur son banc
Avec ses deux cailloux de tout son regard blanc
La vie d’un être humain la beauté de sa peine

Q59 – T15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *