Ainsi suis-je le riche qu’une sainte clé — 1969 (6)

Jean Rousselot ShakespeareSonnets trad.

52

Ainsi suis-je le riche qu’une sainte clé
Peut conduire à son doux trésor bien enfermé,
Lequel il ne va pas regarder à toute heure
De craindre d’émousser l’aigu de son bonheur.

Si les fêtes sont solennelles et prisées,
C’est qu’au long cours de l’an rarement elles viennent;
Comme pierres de prix, elles sont espacées,
Ou bien, dans un collier, les joyaux capitaines.

Ainsi le temps où êtes clos dans ma cassette,
Comme en la garde-robe une robe est cachée,
Fait, d’un instant à part, particulière fête,

En libérant cette splendeur emprisonnée.
Soyez béni, vous si parfait que vous donnez:
Présent, à triompher; absent, à espérer.

Q56 – T23 – disp: 4+4+4+2 – tr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *