C’est donc au tout-profond que (points de suspension) — 1969 (8)

Thiéri Foulc Vingt écrits

L’écrit vain

C’est donc au tout-profond que (points de suspension)
Il y a (point, point,point) peut-être quelques chose,
Mais je ne sais (point, point, ouvrez la parenthèse)
(Ou bien(deux points) : ne veux ? (point d’interrogation)

Ou extirper crûment l’a(vraie)bomination,
Faire gicler le sang dans le cœur de ma rose,
Dire (point, point, pâté, tache) ce que nul n’ose,
Caillou au fond de l’âme & de l’élocution.

Ô machine à taper, accents, chiffres & lettres,
Râclage du chariot dans les tringles de l’être,
Encre qui dérubanne un vol de circonflexes,

Pages, lignes lancées (espace,espace, espace)
Retour arrière, x, x, : méditation perplexe :
Papier, tout est papier (point, point, point) quoi qu’on fasse.

Q45  T14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *