Enfin joie, enfin lumière, — 1985 (8)

Maurice Regnaut Recuiam

Enfin joie, enfin lumière,
Quand vas-tu être enfin,
Quand nous arracher
A ce qui n’est

Que silence,
Tristesse
Froid,

Grandit
L’épouvante
De ne pouvoir

Rien, en pleine aurore
Rien, nous, que répéter
L’errance et les cris du noir?

bdn – ‘boule de neige’ métrique fondante-croissante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *