Dans l’espace du sonnet s’apprivoisent prose — 1990 (11)

Robert Marteau Louange(1996)

(jeudi 14 juin 1990)

Dans l’espace du sonnet s’apprivoisent prose
Et vers sans permettre au hasard d’improviser.
D’un peu au-delà, à l’improviste, les mots
Surgissent, suscité par le secret sonore,
Et le mystère étymologique. Le rythme
Né de la mer et le prolongeant leur insuffle
Le désir de s’ajuster par pieds et pas dignes
De la cause qui les aspire en impromptus
Arrangements de sens liés en écriture,
Laquelle visuellment par quadrature
Fait le poème plein et l’emplit de sens. C’est
La surprise alors qui se découvre à l’oreille:
Quelque chose est dit ( qui ne l’avait pas été )
Pour rien si ce n’est la parole et le passage.

bl – 12s – sns  s sur s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *